Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voyage autour de ma chambre

"Je cours, dans l'autre sens que la terre. Je cours et me fatigue. Je ne rattrape rien." (Loïc Lantoine)

Auprès de mon arbre

Publié le 12 Août 2013

AO : Tu t'y connais vach'te en rêve toi !

MB : J'ai jamais trop fait la différence entre rêve et réalité.

AO : Tu rêves éveillée ?

MB : Oui. Fréquemment. Et même pire, je fais exprès de me réveiller la nuit pour pouvoir rêver éveillée. Je sais, c'est un peu tordu, mais c'est une réalité.

AO : Eh ben j'aimerais bien être dans tes rêves…

MB : Par exemple, vers trois quatre heures du mat', en ce moment, je me réveille juste pour le plaisir de penser à toi.

AO : Pour de vrai ?

MB : (Moi non plus, je ne mens jamais) Et des fois, je me marre toute seule en pensant à toi.

AO : Tu vois quelle image quand tu penses à moi ?

MB : Un genre de kaléidoscope. C'est parfois problématique. J'arrive à imaginer un bout de toi (ton nez, ta joue, un œil, ton front) mais c'est comme un puzzle. Et j'ai parfois du mal à les avoir en même temps. Un kaléidoscope de ton visage. C'est très beau, tu ne peux pas imaginer comme c'est beau. Dans le désordre, à l'envers… J'arrive jamais à t'expliquer les choses comme il faut. Et puis mes petites mains dans tes grandes mains.

AO : Moi quand je pense à toi dans mes divagations, je te vois dans la nature que tu m'as décrit, avec les bruits tout autour de vent, de chèvres, d'herbe sèche qui se froisse, d'oiseaux dans l'amandier et le cyprès. Pleins de petits insectes qui chantent pour nous, toutes les couleurs savoureuses de la généreuse nature. Et à mesure que tu t'approches de moi qui ne bouge pas, les bruits s'estompent ainsi que les formes et les couleurs, et bientôt… Je ne vois plus que tes yeux qui plongent dans les miens, et quand tu n'es plus qu'à me frôler, je ne vois plus rien, je ferme les yeux et je sens la chaleur de ton ventre contre le mien, tandis que ta bouche s'approche de la mienne pour me pincer la lèvre inférieure entre la tienne et tes dents du haut et…

MB : Je vais tomber dans les pommes…

AO : Et là, on se réveille, c'est fini, hou hou!!!

Commenter cet article